Capture d’ecran YouTube de Kokorat
Partager

Très tôt ce lundi 23 avril 2018, les réseaux sociaux se sont enflammés pour Roosevelt Saillant dit BIC qui, le jour même de son anniversaire de naissance, a sorti « Kokorat », sa nouvelle chanson accompagnée d’un clip. Un visuel qui met encore plus en évidence, le message social de cette nouvelle œuvre de BIC Tizon Dife, toujours fidèle quant à la bonne qualité de ses productions.

Dans cette nouvelle composition, l’ancien membre de Flex se fait porte-parole de tous ces jeunes qui, au grand dam de leurs capacités et surtout de leur volonté, sont obligés de se livrer à des activités souvent réprimandées par la morale. Si beaucoup d’entre eux gagnent leur pain quotidien en essuyant les pare-brise des voitures, ou en se livrant à la mendicité, d’autres s’exercent plutôt au vol. Entre-temps, les organismes concernés ne font pas cas de leurs situations. Ce qui est évidemment un danger imminent qui plane sur la tête de la société dans son ensemble. Mais, l’Etat haïtien ne s’en soucie point.

Comme à son habitude, dans ce nouveau son de 4 minutes et 11 secondes, accueilli avec enthousiasme par les consommateurs, l’auteur de « Youn Nan Yo », ne l’a pas fait dans la demi-mesure. Avec une finesse d’écriture qu’on lui reconnait, l’artiste a pris le soin de toucher la plaie du doigt. Ainsi, au-delà de la bonne qualité artistique de l’œuvre, « Kokorat » est beaucoup plus qu’une simple musique. C’est un S.O.S, une démarche citoyenne auprès des autorités, à prendre conscience de la dangerosité que représente le phénomène « Enfants des rues » en Haïti.

 


Partager