Partager

Le jeudi 06 mai 2021, à travers une communication par vidéo, le chanteur principal du groupe dISIP, Gazzman Pierre, a fait jaillir  la lumière sur le dossier relatif à l’éventuel départ de Ralph Ménélas du groupe dISIP. Pour Gazzman, ces allégations circulant sur la toile concernant le Directeur musical du groupe, Ralph Ménélas, ne sont que des rumeurs, pourvu que jusqu’à présent il entretient de très bons rapports avec ce dernier.

La mauvaise cohabitation est souvent l’apanage de la grande majorité des formations musicales du pays, à cause notamment du comportement indiscipliné de nombreux musiciens haïtiens. Un état de fait qui donne lieu d’assimiler l’industrie de la musique haïtienne au reflet d’un viel adage : « Là où il y a deux personnes, il y a possibilité de conflit ». Cependant, dans le cas de Ralph Ménélas, les propos diffusés à l’encontre de sa personne, se sont révélés diffamatoires, selon ce qu’a fait savoir les responsables de dISIP.

Dans la mise au point de ce jeudi 06 mai 2021, Gazzman Couleur de concert avec Ralph Ménélas, ont apporté un démenti formel en ce qui concerne le retrait de ce dernier au sein du groupe. Par ailleurs, Gazzman a précisé que cet agissement serait l’œuvre d’individus malintentionnés qui sont inconfortables par rapport à la nouvelle ascension que connaît le groupe avec la présence de Ralph. Rappelons le, il y a environ un an, que ce dernier a rejoint dISIP en tant que guitariste et compositeur. Et il dit être, jusqu’ici, en parfaite harmonie avec les membres du groupe.

Malgré tout, aux yeux de nombreux observateurs, Ralph n’est pas en odeur de sainteté, surtout dans ce genre d’affaires. D’aucuns le considèrent encore comme un aventurier pour avoir fait des expériences non fructueuses avec des groupe comme Le Compas, Beljazz, 509. Mais, cette fois, qu’est-ce qui est réellement à l’origine de l’affaire de Ralph Ménélas au sein de dISIP ?

En tous cas, cela n’étonne plus personne qu’un.e musicien.ne abandone sa formation musicale de nos jours. À l’image de l’instabilité qui règne dans l’arène politique du pays, les groupes sont souvent en lambeau. Ils ont du mal à s’harmoniser et trouver une alliance qui subsiste à travers le temps. En fin, s’il y a une chose dont il faut se rappeler dans tout ça, c’est que : « Lafimen pa janm leve san dife », pour reprendre le vieux populaire proverbe.

Crédit photo : Page Facebook de dISIP

Bébéto Jean 


Partager